lundi 20 novembre 2017

Burundi : Disparition forcée du policier Gaston Cishahayo

Il s'appelle Gaston Cishahayo, il est brigadier (sous-officier) au commissariat provincial de la police à Muramvya. Depuis le soir du 19 octobre 2017, depuis un mois donc, il est introuvable. Cela n'inquiète pas les autorités de la police burundaise qui restent complètement muettes. Avant d'intégrer la police burundaise, Gaston Cishahayo était du FNL d'Agathon Rwasa.

Le soir du jeudi 19 octobre 2017, Gaston Cishahayo partageait un verre avec un ami venu de Bujumbura et le chef provincial du SNR à Muramvya, Rémy Mutabazi Misigaro, au bar "Kumuhora" sis à Bugarama. Autour de 21 heures, le brigadier serait sorti du bar pour acheter des crédits de son téléphone; il aurait été suivi immédiatement par Rémy Mutabazi Misigaro et ce fut la dernière trace du policier Gaston Cishahayo. Ce soir-là, il n'est pas rentré chez lui au chef-lieu de Muramvya. Le lendemain matin, des textos venant de son téléphone et adressés à des proches ou aux collègues annonçaient qu'il avait fui au Rwanda, un nouveau numéro rwandais était communiqué à ceux qui voulaient lui parler, mais le numéro n'était pas fonctionnel. Les recherches effectuées par le Focode Asbl montrent que le téléphone émettait depuis Ruhwa, à la frontière rwando-burundaise, comme pour prouver absolument que le brigadier se trouve au Rwanda. Le même vendredi à midi, la camionnette du commissaire provincial de la police à Muramvya, Isidore Ryakiye, est allé chez le frère de Gaston Cishahayo à Bwiza en Mairie de Bujumbura; un policier nommé "Mupfumu" chargé de la sécurité du commissaire Ryakiye en est débarqué pour annoncer que le brigadier était introuvable et laisser son numéro pour le joindre aussitôt qu'il y aurait des nouvelles de Gaston Cishahayo. Quelques temps après, le même policier "Mupfumu" aurait appelé un autre frère de Gaston Cishahayo pour annnoncer la fuite de Gaston Cishahayo au Rwanda. Au deuxième jour, samedi le 21 octobre, le policier "Mupfumu" était "en congé" à Mabanda en province de Makamba, visiblement pour convaincre la famille de Gaston Cishahayo que le brigadier avait fui au Rwanda. Son patron, Isidore Ryakiye, avait quant à lui défoncé la veille la résidence de gaston Cishahayo pour récupérer les effets de police. Avant même qu'il ne soit déclaré déserteur.

L'enquête menée par le FOCODE indique que le brigadier Gaston Cishahayo aurait été exécuté le soir du jeudi 19 octobre 2017, entre Bugarama et Muramvya. FOCODE demande une enquête indépendante sur cette disparition forcée, particulièrement sur le rôle présumé de Rémy Mutabazi Misigaro et Isidore Ryakiye dans le processus de disparition forcée du brigadier Gaston Cishahayo.

L'enquête du FOCODE est en ligne sur le lien http://ndondeza.org/gaston-cishahayo/

Aucun commentaire: