vendredi 18 août 2017

Elie Kwizera, un milicien Imbonerakure de Gitega assassiné

#Burundi L'horreur. Le corps sans vie du milicien Imbonerakure Elie Kwizera, 29 ans, a été découvert avant hier en province de Karuzi. Il était introuvable depuis samedi 12 août 2017. Pourtant responsable des Imbonerakure sur une bonne partie de la ville de Gitega (de Masanganzira, Rutonde à Songa) et informateur du Service National de Renseignement, Elie Kwizera a été déclaré comme un inconnu par le commissaire provincial de la police à Karusi et sa disparition n'a pas préoccupé la milice Imbonerakure de même que son parti CNDD-FDD.

Le mariage d'Elie Kwizera était prévu en décembre prochain, sa pré-dot dans deux semaines, soit le 02 septembre 2017. Samedi matin il aurait dit qu'il allait faire du sport. Autour de midi, sa fiancée s'est rendue chez lui et a trouvé les affaires de son fiancé sens dessus dessous, c'est elle qui les a arrangées. Personne n'a plus revu Elie Kwizera. Quand elle a appris la découverte d'un corps sans vie à Karusi, elle s'est précipitée, avec un membre de sa famille, à la morgue de Karusi. C'est là qu'elle a découvert l'horreur: le corps était bel et bien de son fiancé, Elie Kwizera.
Mercredi, 16 août 2017. Le journal en ligne SOS Media Burundi a rapporté la découverte de ce corps inconnu:
"Un corps a été découvert ce matin, dans la rivière Ndurumu séparant les communes Buhiga et Bugenyuzi (province de Karusi, au nord-est du pays). Selon le commissaire provincial de la police à Karusi, Donatien Bizimana, ce cadavre était emballé dans un moustiquaire, les mains et pieds liés avec une corde. Le corps n'a pas été identifié. Il a été conduit à la morgue de l'hôpital de Karusi, indique le commissaire de police. Selon certains habitants de cette localité, cet homme aurait été tué ailleurs puis jeté dans la rivière Ndurumu."

Elie Kwizera était né en 1988 dans la commune Buraza en province de Gitega. Rescapée des massacres de 1993, sa famille réside dans le site des déplacés de Buraza. Nombre des siens n'avaient jamais compris son adhésion dans la milice Imbonerakure. Il disait que c'était son seul moyen de se protéger. De 2014 à 2016, il avait séjourné au Sud-Soudan, pour "une mission du renseignement burundais" selon certains, pour des affaires selon d'autres. Depuis son retour au Burundi en 2016, il travaillait au "Gym-Tonic Chez Karim" à Gitega selon ses proches.

Ainsi Elie Kwizera figure désormais sur une longue liste de miliciens Imbonerakure, très actifs dans la délation des opposants et liés au SNR, assassinés ou disparus ces derniers jours. Leurs morts ont quasiment en commun de ne pas préoccuper leurs dirigeants, les leurs restent dans la peur. Les proches d'Elie Kwizera craignent ses funérailles et se demandent si le SNR ne sera pas là pour les surveiller. Qui tue les Imbonerakure de cette façon atroce et pour quelle raison? Et pourquoi le CNDD-FDD ne s'en préoccupas pas? Ceux qui restent dans la milice devraient sérieusement commencer à se poser ces questions.

La seule faveur laissée à Elie Kwizera est qu'au moins son corps a été déposé à la morgue de Karuzi, qu'il n'a pas été enterré à la va-vite. Ainsi il a pu être identifié par les siens et il sera inhumé dignement. Nous nous abstenons de publier l'image horrible de son corps à sa découverte.

Pacifique Nininahazwe.

Aucun commentaire: