lundi 8 mai 2017

Burundi: Semaine #NDONDEZA !



La Campagne NDONDEZA contre les disparitions forcées au Burundi souffle sa première bougie. Depuis avril 2015, les cas de disparitions forcées sont estimées entre 300 et 900 personnes. Le Focode enquête depuis une année sur plus de 150 cas qui lui ont été envoyés par des proches des victimes. Il a déjà documenté 30 cas dont 7 seront publiés cette semaine.
La disparition forcée est un crime extrêmement grave, souvent plus que la mort proprement dite. Les proches vivent, tout le restant de leur vie, dans un déchirement intérieur: faut-il l'abandonner et se convaincre qu'il est vraiment mort ou faut-il continuer à l'attendre, indéfiniment? Elle est souvent accompagnée d'une demande de rançon: on tue et on dépouille la famille des maigres ressources qui lui restent. Et puis viennent les menaces: gare à vous si vous en parlez !

Cette semaine #NDONDEZA coïncide avec la 112ème session du Groupe de Travail sur les disparitions forcées et involontaires, du 08 au 17 mai 2017 à Genève en Suisse. Focode Asbl tentera de sensibiliser le Groupe sur la gravité de la situation au Burundi. Chaque jour de cette semaine verra la publication d'un cas et un mécanisme d'alerte sera lancé.

Rappelons aux Nations-Unies que « La pratique généralisée ou systématique de la disparition forcée constitue un crime contre l'humanité, tel qu'il est défini dans le droit international applicable, et entraîne les conséquences prévues par ce droit. » - Article 5 Convention Internationale pour la protection de toutes les personnes contre les disparitions forcées. De tels crimes ne sont pas commis seulement contre les burundais, mais contre tout être humain sur cette terre. L'ONU a l'obligation d'agir. Et s'il existe, dans le droit interne, l'infraction de non assistance à personne en danger; on devrait avoir, sur le plan international, celle de non assistance à peuple à danger !

Soutenez #NDONDEZA en nous envoyant vos informations sur whatsapp +257 79 910 446 ou sur ndondeza1@gmail.com
Souvenez-vous: votre silence profite aux assassins qui ne vous épargneront pas pour votre silence. Informons, crions, dénonçons le crime ! Cela constitue également une forme de résistance.
Soutenez également #NDONDEZA par un don via http://ndondeza.org/don/
Avant que cela nous arrive, on pense parfois que cela ne concerne que les autres Jusqu'au jour de la catastrophe...

Participez à la Semaine NDONDEZA en postant les noms et les photos des disparus avec le Hashtag #NDONDEZA et #Burundi.

NDONDEZA:
- Hon Oscar Ntasano
- Evaritse Nyandwi
- Belise Ntakarutimana
- Albert Kubwimana
- Armand Nsabimana
- OPP2 Simon Masumbuko
- Adjudant François Nkurunziza
Continuez la liste...

Aucun commentaire: