samedi 28 janvier 2017

Torture du Caporal-chef Fulgence Ndayikengurukiye

#Burundi #DossierMukoni Les proches du Caporal-chef Fulgence Ndayikengurutse appelle au secours. Après son arrestation le 24 janvier 2017 à Muyinga, Fulgence Ndayikengurutse a été horriblement torturé. Le lendemain, mercredi 25 janvier 2017, il a comparu devant le Tribunal de Grande Instance de Muyinga: il ne pouvait même pas tenir debout et il n'avait pas reçu de nourriture depuis son arrestation. Durant toute l'audience, il était couché à bas ventre devant le siège des juges. Le juge n'a posé aucune question sur cette situation. Fulgence Ndayikengurutse a juste demandé le droit d'être assisté par un avocat, le juge a plutôt noté que le prévenu avait refusé de plaider!

L'alerte de la famille est ainsi libérée en Kirundi
"Hari umusoda bashaka kwicisha inzara muri barya b'i Muyinga. Yagiye kuburana adashobora no guhagarara. No muri sentare yavuze ko hari itegeko ko ataco gufungura na kimwe kimushikira. Yitwa Fulgence Ndayikengurutse. Ejo (25/01/2017), abandi baburana aryamye muri salle d'audience kubera torture. Nta sentare vraiment yemera kuburanisha umuntu ameze uko nugu cautiona torture. Yaranse kuburana asaba ko yobanza kurondera uwumuburanira barabimwankira".

Caporal-chef Fulgence Ndayikengurutse est chauffeur du Commandant de la 4ème Région Militaire. Avant d'être muté à Muyinga en 2015, il était chauffeur dans la BSPI, la garde présidentielle de Pierre Nkurunziza. Il a été arrêté dans le cadre d'une vague d'arrestation de plusieurs militaires et policiers ex-FAB en cours depuis mardi dernier.

Je lance un appel à la CICR de tenter de secourir Fulgence Ndakengurutse et d'autres militaires torturés comme lui.
 
Pacifique Nininahazwe, 28 janvier 2017

Aucun commentaire: