lundi 26 août 2013

Trois ans après la ré-élection de Pierre Nkurunziza, quel bilan?

Le Président Pierre Nkurunziza vient d'adresser un message à la Nation à l'occasion du 3ème anniversaire de sa ré-élection à la présidence de la République.

J'aime la formule du début et de la fin de son message: "Que règnent la paix, l'unité, le travail, le progrès et la justice dans notre pays" C'est tout ce qui nous manque en effet.

J'ai malheureusement regretté qu'il a complètement oublié son message d'investiture du 26 août 2010 dont je reprends ici quelques passages:

26. Nous proclamons déjà la Tolérance zéro à tous les coupables d’actes de corruption, de malversations économiques et d’autres infractions connexes. Que cela ne soit pas compris comme un simple slogan. Et des lois seront initiées ou révisées afin de réussir ce pari. vous Nous jugerez à nos actes, Un homme averti en vaut deux.

27. Nous voulons aussi impulser un nouvel élan chez les responsables qui devront savoir annoncer leurs programmes, et qui se verront en évaluation à mi-parcours et connaîtront les effets de cette dernière. Nous allons donc implanter la culture de redevabilité à chaque niveau de responsabilité. Que chacun sache qu’il a des comptes à rendre et que les performances soient évaluées afin que la rigueur soit faite dans l’optique de l’amour du travail bien fait.

29. Dans la même logique de Bonne Gouvernance, Nous veillerons à la protection des droits de l’homme en promouvant une justice juste et équitable et en bannissant toute tendance à l’impunité. Et toutes les autres réformes nécessaires seront entreprises pour un Burundi viable, vivable et fiable.

30. Nous voulons, à la fin de ce mandat, être témoin d’un véritable changement de comportements dans divers domaines de la vie nationale. Les indicateurs seront le travail bien fait, la réduction de la faim et de la pauvreté, la stabilité de la nation et notre place sur l’échiquier international. Bref, des Burundais, des familles et un pays bien transformés, un véritable et visible progrès, c’est notre objectif. Nous y arriverons sans doute.

Quel bilan trois ans après? 
On aurait également aimé qu'il précise les amendements à la Constitution qu'il compte introduire bientôt et ses intentions sur 2015. Silence radio.

1 commentaire:

Anonyme a dit…

Je trouve que mr Pacifique Nininahazwe manipule l'opinion publique burundaise et autre pour ses propres intérêts.Il se mêle de tout et nous la joue activiste de la paix.A gerber.