jeudi 22 août 2013

Pacifique Nininahazwe « pas surpris par les propos du ministre de l’Intérieur » sur le Focode

source: www.iwacu-burundi.org

Ce mardi 20 août, le ministre de l’Intérieur accuse le Focode et certains membres de la société civile de se comporter comme des politiciens. C’était à l’occasion d’une réunion qu’il a organisée avec certains responsables des partis politiques. Pacifique Nininahazwe, président du Focode, s’en défend.
Pierre Nkurunziza dans les travaux communautaires organisés par le Focode ©droits_réservés
Pierre Nkurunziza dans les travaux communautaires organisés par le Focode ©droits_réservés
« Chaque fois que nous faisons une critique sur les actions gouvernementales, il considère que nous sommes en train de combattre le pouvoir»,  réagit M. Nininahazwe, président du Forum pour la conscience et le développement (Focode). Et d’ajouter:  « Le ministre devait répondre aux questions posées par les citoyens au lieu d’attaquer les dénonciateurs ».
Exemples à l’appui, le président du Focode montre combien de fois ce dernier s’est acharné contre cette organisation injustement : « Récemment, il a répondu à une lettre adressée au Conseil national de la communication (CNC) pour exiger l’accès de tous les citoyens aux médias publics. » Sans attendre la réponse du CNC, déplore-t-il, « il nous a répondu que nous sommes en train de combattre l’action du gouvernement, du chef de l’Etat et du parti Cndd-Fdd ».  Et pourtant, précise-t-il, le CNC a donné une suite qui n’est pas en accord avec la sienne. Et cette fois-ci, il pense que c’est en raison des déclarations faites lors du mauvais accueil d’Agathon Rwasa que le ministre de l’Intérieur s’attaque à cette association.
« Que le ministre de l’Intérieur soit précis ! »
Sur une éventuelle transformation du Focode en un parti politique, c’est avec un sourire que Pacifique Nininahazwe répond : « C’est la spécialité de ce ministre. Un jour, il a déclaré que le marché de Bujumbura a été brûlé par la volonté de Dieu, aujourd’hui il arrive à dire que le Focode deviendra le FNL. Je ne sais pas où il tire ce genre d’inspiration. Notre forum n’a aucune intention de devenir un parti politique ».
D’après lui, le ministre de l’Intérieur communique quelquefois sur base des rumeurs et des préjugés, ce qui n’est pas honorable pour un homme de son rang.
Sur l’accusation que le Focode serait contre les travaux communautaires, Pacifique Nininahazwe prend pour témoin le président de la République qui a participé dans les travaux communautaires organisés par ledit forum. Il lui demande de se ressaisir au lieu d’accuser les autres. Par ailleurs, il déplore le fait que durant plus de 5 ans, ce ministre n’a pas pu proposer un projet de loi devant régir ces travaux.
Quant à l’absence des partis de l’Alliance des démocrates pour le changement (ADC-Ikibiri) dans cette réunion, M. Nininahazwe est inquiet : « C’est incompréhensible qu’un ministre qui se veut rassembleur préfère faire une réunion avec un seul groupe de partis. » D’après lui, il serait mieux qu’il invite tout le monde et que les accusations portées contre certains leaders soient dites en leur présence.
Signalons qu’au cours de cette réunion avec les gouverneurs et quelques responsables des partis politiques, le ministre de l’Intérieur a annoncé que le Code électoral sera prêt avant décembre 2013. Il a, en outre, indiqué que dès octobre, tous les cas des partis non conformes à la loi seront soumis à la Cour suprême pour prendre des mesures conséquentes. Aux politiciens qui prêchent la loi du talion « œil pour œil, dent pour dent », il leur a rappelé qu’ils risquent d’être empêchés de faire des descentes sur terrain.

Aucun commentaire: