mercredi 13 mars 2013

Les activistes des droits humains condamnent l’usage "disproportionné" de la force à Businde

Source: cosome.bi


Ngozi(Nord du Burundi), le 13 mars 2013 (COSOME)- Les activistes des droits de l’homme ont condamné l’usage « disproportionné » de la force dans la tentative de disperser des adeptes de Eusébie(une aile dissidente de l’Eglise Catholique au Burundi) qui a fait, en date du 12 mars dernier, au moins cinq morts et une trentaine de blessés à des degrés divers à Businde, une localité de la province de kayanza, a appris sur place, le reporter de la coalition de la société civile pour le monitoring électoral(COSOME).
Pacifique Nininahazwe sur place à Ngozi a formellement déploré que la police ait fait usage de force disproportionnée pour réprimer dans le sang les adeptes d’Eusébie le matin de mardi à Gahombo en province de kayanza.
Pour Pacifique Nininahazwe, le délégué général du forum pour le renforcement de la société civile(FORSC), la police pouvait venir à bout des manifestants à l’aide de gaz lacrymogènes.
Mr Nininahazwe a encore trouvé que les familles des victimes ont doit à des excuses et réparations.
Le délégué général du FORSC demande aussi aux évêques catholiques du Burundi de sortir du silence pour éclaircir leur position face à la montée des violences à caractère religieux.
YM

Aucun commentaire: